samedi 21 mars 2009

Jour 21b

Claire_mini
B
is repetita dit la jeune fille. « J’en suis au six cent vingt-huit millième signe ; j’en vois partout ; je cherche à comprendre tout ce que je vois tout ce que je lis tout ce que j’entends ; je décrypte ; je carosse ; je décrotte ; je pompe ; je suis en quête en quête en quête ; je débraguette l’Anatolie. Les quatre coins de l’océan m’étouffent et me coiffent. Je ne veux pas être coiffée. Je n’ai rien demandé. L’océan se prend pour qui ? Qui voit Ouessant voit… bon sang c’est improbable j’en suis au six cent vingt-neuf millième signe ; je suis de toute part assaillie. »

7_rouge_vif

Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Jour 21b

    Qui quête quête !

    JOUR 22 MARS, je cours me souvenir au dortoir des filles.

    Après 5 semaines de décryptage, je carosse, je décrotte, je débraguette l'Anatolie et je pompe, je pompe.

    Ouessant voit la jeune fille qui n'a rien demandé. Les signes à deux cents pages changent de crémerie. A six cent vingt-neuf mille signes je suis de toute part assailli.

    Je répète le jeu des quatre coins avec l'océan. Je suis coiffé au poteau. Etouffé et assailli de toute part, je cherche à comprendre tout ce que vois, tout ce que je lis, tout ce que j'entends. La jeune fille dit Bis repetita.

    Saperlipopette, je suis perdu, bien perdu et j'ai peur. Très chère Clair Le Cam je déraille Ouessant. Mais je continue à apprendre par coeur vos morceaux de tricots solitaires et conçus avec l'aide de vos épingles de nourrice.

    Souriez, riez derrière vos volets clots, Claire devant mon désarroi.

    Mais les miens, grâce à vous, s'amusent chaque dimanche matin depuis un mois à écouter et essayer de comprendre mes comptines, pas si absurdes que ça, que je leurs récite accompagné par les croissants et le jus d'orange dominical.

    La cadette surtout me suit dans mon jeu à l'apparence délirant. Elle cherche à savoir d'où je sors mes mailles de mots. Naturellement je ne révèle point mes sources à mes trois chéris, chéries, je perdrais l'exclusivité de la première récitation. Je reste ainsi grâce à vous le héros de me petite Valériane.

    A Samedi prochain. Votre attentif et fidèle Narval qui ne cite pas ses sources.

    Posté par Narval, dimanche 22 mars 2009 à 10:56:02 | | Répondre
Nouveau commentaire