samedi 16 mai 2009

Jour 16

Je recherche Sophie. Marie-Sophie. J’ai besoin qu’elle vienne vivre avec moi. Qu’elle m’accorde tout son temps. Qu’elle m’accorde tout son nom. Qu’elle m’accorde tout d’elle. De là à là. Qu’elle s’accorde à moi comme une ombre. Comme si sa vie n’était plus la sienne. Et que chacune de ses parcelles corporelles, amiesques, rhododendronesses était mienne. Comme si toujours était toujours. Comme si j’étais aspergée par sa salive, sa sueur, ses gouttes d’urée. Je recherche Sophie. Marie-Sophie. J’ai besoin qu’elle vienne vivre en moi.... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 mai 2009

Chroniques d'un super-héros, 13

J’ai compris qu’on parlait de moi au bureau, j’étais l’objet de leur attention, de leur curiosité. Mes collègues, qui avaient appris pour le déjeuner avec Grany, étaient comme fébriles, tout excités. Madame Humbert ne relâchait pas la pression, elle devenait l’assistante modèle, consciencieuse, protectrice et dévouée, jouait les Cerbères impitoyables. « Non, je ne peux pas vous passer Monsieur Pétrovitch, il est occupé. Oui, c’est ça, je lui transmettrai. Rappelez demain, voilà. » Les vocations tardives, on le sait bien, sont toujours... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 mai 2009

L'effet Vache qui rit

Assis sous un arbre, par un poisseux soir de juin, un homme lit un livre. Sa main libre tortille distraitement un minuscule brin d’herbe. Le ciel, à l’ouest, commence à rosir et des escadrilles de martinets se pourchassent sans fin en déchirant le silence de leurs sifflements affairés. L’intrigue de son roman traîne en longueur : le héros, assis à l’ombre d’un arbre, par un poisseux soir de juin, lit un livre en jouant distraitement avec quelque brin d’herbe. Au dessus de lui, à l’ouest, le ciel commence à rosir et des escadrilles de... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 13 mai 2009

Question d'étoffe

Je vous ai blessé, pardonnez-moi, je ne vous savais pas si sensible. …Ramassez le crayon que, de colère, vous avez jeté à l’instant. Sous ce meuble, là. C’est bien. Vous gommez, c’est parfait, attendez, je vais vous aider. Tabula rasa ou presque, du moins sur cette page. Patricia seule subsiste de vos divagations honteuses, vous avez ôté l’interphone et elle se tient droite à présent, c’est parfait : foin de cette langueur qui ne lui seyait point. Bien sûr que c’est mieux, je vous dis. Raide comme la justice, écrivez-vous. L’air... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 12 mai 2009

Les hommes boivent

Les hommes boivent pour éviter de se voir.Peut-être parce qu’ils sont tous des artistes à qui on a volé les outils, ou du moins à qui on a pas tendu les bons, peut-être aussi, tout simplement, parce que ça ne leur plaît pas d’être des hommes et que d’autres, à qui ça ne plaisait sans doute pas beaucoup plus, ont voulu trop tôt leur faire partager leur fardeau d’homme, leur ôtant d’autorité le lait de la bouche.Alors ils tètent, à la recherche d’un paradis à jamais... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 mai 2009

Bertrand Redonnet sort son Zozo

Zozo, chômeur éperdu, le nouveau livre de Bertrand Redonnetéditions Le temps qu'il fait Présentation : "Tout petit homme tout rond avec une tête toute chauve et tellement luisante qu’elle ressemblait à une boule de cristal, Zozo vaquait d’ordinaire à ces diverses occupations de type néolithique : les poules, les lapins, le jardin et le cochon…” Chasseur passionné mais terriblement maladroit, gros mangeur, grand buveur, paresseux par nature ou “ chômeur par goût”, ce rustique d’épinal développe... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 08:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 11 mai 2009

Lettre 13

Géraldine BouvierÉditions Dès demain – Paris 6ème                             Paris, ce lundi 11 mai 2009 Ah mon poussin, quelle rigolade ! J'étais sûre que vous les adoreriez, ces Naullard ! Bon, adorer est bien grand mot, mais reconnaissez que nous avons là une manifestation assez grandiose d'un idéal-type weberien. Quoique. Je ne voudrais pas faire ma pédante, mais il y aurait comme un addenda à faire à la... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 10 mai 2009

Virage, 4

Eric est le premier à comprendre ce qui s’est passé. Le cri dans la maison, là-bas, dans le virage est venu jusqu’à eux. Il regarde vers la maison, voit l’ouverture dans la baie vitrée et les débris de verre que le soleil couchant fait miroiter. Matthieu inspecte l’essieu de sa voiture en espérant que les dégâts ne seront pas irréparables. Camille se relève doucement, comme une fougère se déploie, apparait enfin. Accroupie, le père pendant quelques secondes l’avait perdu de vue. Pour toujours même avait-il songé un instant. Camille... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 9 mai 2009

Jour 9

… Ça lui fait. Des chatouilles. Des envies d’uriner. Des gris gris. Du gras gras. Des vergetures. Des appels d’air. Des passes. De la végétaline. De la crasse sous les ongles. De la crasse entre les doigts de pieds. Parfois juste derrière l’oreille gauche. Des cheveux blancs sur sa perruque. Des griffures de chaton. De la bave de vieux au coin de la bouche. Du cérumen étouffant le poil touffu de l’oreille droite. Des poux. Des pots. Des pois. Du poids, du poids, du poids. Elle se sent tout à coup extrêmement lourde. L’écureuil lui... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 8 mai 2009

Chroniques d'un super-héros, 12

J’ai passé la soirée allongé sur le dos. Le médecin m’a rassuré, l’appareil aurait des ratés mais il fonctionnait. Monsieur Zadig, qui se sentait responsable, a proposé de me veiller. J’ai voulu le rassurer mais il a insisté. « On ne sait jamais avec ces choses-là… » Il m’a préparé un plat de lasagnes, concocté une infusion, une vraie mère. Il était aux petits soins pour moi, exauçait le moindre de mes désirs. « Ne bougez pas, restez là, j’y vais… » Zadig, que j’appelais maintenant Christian, m’a fait la conversation. Il m’a confié... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,