samedi 27 juin 2009

Jour 27

Alors la noyade m’a semblé un bon remède pour aller vers vous. Je n’ai rien supposé. J’y suis allé. Alors j’avance, j’avance vers l’île en goguette. Au moins celle-ci semble m’accueillir en roi de la fête en reine des bigoudis. Je vous le dis je n’ai rien à croire rien à prouver mais il faut savoir un moment mettre un terme de tous côtés. Au moins jusque là je prends l’eau et je reste étanche. Le goéland s’approche et me dit « Alors ça avance ? » Je lui dis « Ma mer ou mes pas de danse ? » Il me dit « Jusqu’au bout la mer descend, tu... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

samedi 20 juin 2009

Jour 20

Je suis depuis seize heures au bistrot. Je me suis mis……ze à boire quelques coups, accoudé avec des faux airs de tout plein d’amabilité feinte, un sourire de putain. Mon goéland jouant de la goélette. La mer est basse croyez-moi la mer est basse ; il y a de la vase et je l’ai jusqu’au cou. J’avance là parce que vraiment la vie d’avant déjà jusqu’à ce soir c’était pas brillant mais là mon Dieu tout à mon nez se pend
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 13 juin 2009

Jour 13

Ça y est. J’ai perdu. J’ai tout perdu pour bien crier ma peine, hurler ma rage : mes nerfs et mes vertèbres. Tout est tombé comme un masque gluant, un oiseau mort, un avion de papier blanc. Un goéland a volété sous mes yeux des jours durant pour me faire ses adieux ; il avait à me dire des horreurs et sa foi. Toute cette vie flasque et huileuse colle sous mes doigts et m’évite d’être reine et roi tout à la fois. Je vais en bateau, en dame et je conquis en bottes hautes, en homme. J’ai l’air d’un con comme à chaque fois ; aucune nana... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 6 juin 2009

Jour 6

Il ne faudrait pas avoir peur de la chute, de la retombée de la poche placentaire, de son impact sur moi, il ne faudrait pas avoir peur, il ne faudrait pas avoir peur. Aujourd’hui, je sors de ma coquille ; je fais des pieds et des mains ; je glycine et je temporise ; je chrysalide et je m’éclate. Tout veut rester à l’intérieur mais je suis belle ça n’est pas grave je le supporte et je ne l’écoute pas. Il ne faut pas avoir peur. Qu’est-ce qui se trame donc ici ?J’expulse.
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 30 mai 2009

Jour 30

Je n’en suis pas une à talons hauts. Je n’en suis pas une avec des mots doux et des phrases enjolivées. Je n’en suis pas une aux bonnes manières. Je n’en suis pas une servile et plaquée. J’aspire au plus rapide au plus odorant aux coups à donner plus prestes et plus sévères. J’ai le regard lent et la houppe redressée. J’ai le talent du désastre. Je veux me lever pour faire rebondir mon ventre et lui faire faire des bulles. Je prends un peu des deux un peu de lui un peu d’elle mais elle, elle en a deux. Qu’est-ce qui se trame donc ici... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 23 mai 2009

Jour 23

Je suis toute retournée. Enfin toute de travers. Enfin toute à la renverse. Enfin toute de guingois. J’ai un prénom à trait d’union. Deux en une donc. Ce petit trait horizontal. Cette miniligne. Ma ligne nommée. Mais faite donc de lignes je suis : ma corde au cou, la frontière de mon corps, la limite de mon cerveau, ma crête nasale, ah ! se souvenir du baptême de ma ligne, la ligne de mes nœuds, la ligne de mon niveau, la ligne de ma foi, mes lignes de touche, mes lignes de faille, la ligne de mes cheveux, la ligne de mes fesses.... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 16 mai 2009

Jour 16

Je recherche Sophie. Marie-Sophie. J’ai besoin qu’elle vienne vivre avec moi. Qu’elle m’accorde tout son temps. Qu’elle m’accorde tout son nom. Qu’elle m’accorde tout d’elle. De là à là. Qu’elle s’accorde à moi comme une ombre. Comme si sa vie n’était plus la sienne. Et que chacune de ses parcelles corporelles, amiesques, rhododendronesses était mienne. Comme si toujours était toujours. Comme si j’étais aspergée par sa salive, sa sueur, ses gouttes d’urée. Je recherche Sophie. Marie-Sophie. J’ai besoin qu’elle vienne vivre en moi.... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 9 mai 2009

Jour 9

… Ça lui fait. Des chatouilles. Des envies d’uriner. Des gris gris. Du gras gras. Des vergetures. Des appels d’air. Des passes. De la végétaline. De la crasse sous les ongles. De la crasse entre les doigts de pieds. Parfois juste derrière l’oreille gauche. Des cheveux blancs sur sa perruque. Des griffures de chaton. De la bave de vieux au coin de la bouche. Du cérumen étouffant le poil touffu de l’oreille droite. Des poux. Des pots. Des pois. Du poids, du poids, du poids. Elle se sent tout à coup extrêmement lourde. L’écureuil lui... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 2 mai 2009

Jour 2

La tête de la jeune fille bascule, se renverse, titube. Le vent est trop fort, ses os sont déconfits, sa voix est rocailleuse, le coucher du soleil est à 5 centimètres de son nez : un bois jauni vieilli de vieille marée adossée à des livres lus depuis sans doute fort longtemps mal ouverts mal fermés sûrement sentant quelque odeur renfermée bref aux oubliettes. Ce coucher du soleil est une excellente fermeture éclair. Il est un excellent espace de vastes oublis de vases d’ovnis de valises trop lourdes. La jeune fille se laisse tomber... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 25 avril 2009

Jour 25

Il croit qu’il est l’élu appelé pour un moment de baise. La jeune fille se tortille. Il croit qu’il est l’élu appelé pour un moment de baise. La jeune fille claque des dents. Il croit qu’il est l’élu appelé pour un moment de baise. La jeune fille se déculotte. Il croit qu’il est l’élu appelé pour un moment de baise. La jeune fille dyslexise à sa guise. Il est appelé pour un éclat de bises. La jeune fille se gratte, se greffe une griffe tellement la jeune fille se gratte tellement il croit tellement il y croit. Mais tout est décidément... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,