mardi 23 juin 2009

Critique en herbe

Indiscrète, surtout impatiente parce qu’elle veut que je lui cède le clavier, elle lit à voix haute par-dessus mon épaule :« Les trois hommes allaient le dos courbé, la tête baissée pour éviter les cruels éperons du blizzard qui soulevait autour d’eux des nuages de neige et de givre, une main obstinément enfoncée dans la poche d’une lourde pelisse, l’autre solidement refermée  sous la gorge et serrant au plus près de leur cou la laine épaisse des écharpes, la démarche incertaine, mal aisée et les yeux exténués, rougis par le... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 16 juin 2009

Et pour une escalope...

C’était à Lorient et c’était en 2003.Une signature dans une librairie.En mai et il faisait vraiment chaud. Patrick, l’éditeur, suait sous son indéfectible et noir chapeau et nous faisions de régulières escapades en face, à la terrasse d’un grand bistrot, pour nous y mouiller généreusement les amygdales.J’étais derrière ma table et je me languissais. Des gens venaient, discutaient, palpaient le livre.J’allais donc  plier les gaules quand une petite femme aux allures pressées, qui, elle,  allait passer son chemin et filer vers... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 9 juin 2009

Paléontologie très approximative

Elle pose la guitare, lassée, et agite sa main gauche, très vite, en soufflant sur la douleur de ses petits doigts. Elle soupire et prend un gros livre.Je préfère lire les dinosaures, qu'elle dit.Mais en musique aussi y'a des dinosaures, tu sais.Des Diplodocus ou des Tyrannosaurus ?Des Gilmour, Clapton, Zappa et plein d'autres...Des qui mangeaient de la viande ou des feuilles ?Des qui fumaient de l'herbe.... ?
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 2 juin 2009

Créer ou reproduire ?

Ma fille, 10 ans, apprend la guitare. Elle possède désormais une belle guitare toute neuve, toute jolie, qui rend un son clair et franc.Pas facile pourtant de lui enseigner les premiers rudiments du bel instrument. Elle conteste tout et dit que c’est dur, que ça fait mal.Alors, elle pose son doigt menu au hasard d’une case, frappe la corde et déclare fièrement qu’elle a inventé une note.Je dis que non, qu’elle n’a pas inventé une note. Elle produit une note qui existe déjà sur la guitare et qu’on peut même écrire sur une portée... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 26 mai 2009

De la responsabilité de l'art

Le 10 août 1792, le peuple de Paris et les fédérés venus de toute la France, principalement de Marseille, s’insurgent. Lassé des atermoiements de l’Assemblée Nationale, pressé par la misère, indigné, révolté par les trahisons successives de la Cour et par ses sournoises accointances avec les puissances étrangères, russes, autrichiennes et prussiennes se proposant d’envahir le pays et d’exterminer un à un tous les Français ayant, de peu ou de loin, participer à la Révolution, le peuple des faubourgs prend d’assaut les tuileries... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 19 mai 2009

Considérations non intempestives

Au bout de la piste, si on demandait à un homme de compter le nombre d’amis qu’il lui a été donné d’aimer et dont il eut le bonheur d’être  aimé, ce serait le plus souvent user d’un doux euphémisme afin qu’il annonce le nombre de trahisons dont il fut la victime.Il y a quelque  chose de terrible à se fâcher avec ceux qu’on a aimés. C’est une guerre de tranchées où tous les coups sont permis parce que la logique, le rationnel, l’argumentation dont peut s’honorer, parfois,  une querelle avec des inconnus, cèdent la... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

mardi 12 mai 2009

Les hommes boivent

Les hommes boivent pour éviter de se voir.Peut-être parce qu’ils sont tous des artistes à qui on a volé les outils, ou du moins à qui on a pas tendu les bons, peut-être aussi, tout simplement, parce que ça ne leur plaît pas d’être des hommes et que d’autres, à qui ça ne plaisait sans doute pas beaucoup plus, ont voulu trop tôt leur faire partager leur fardeau d’homme, leur ôtant d’autorité le lait de la bouche.Alors ils tètent, à la recherche d’un paradis à jamais... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 5 mai 2009

Une réflexion désobligeante

Écrivain de plus en plus méconnu - selon certaines mauvaises langues du Landerneau à cause de la désastreuse médiocrité de son imaginaire et, plus probablement selon lui, grâce à la profondeur avant-gardiste de son style - Jacky déambulait, un verre de champagne tremblotant dans une main, un biscuit mal assuré et à moitié grignoté dans l’autre.Il déambulait gauchement au milieu de cette petite sauterie littéraire organisée par l’ami d’un ami d’un copain d’une de ses vagues connaissances à lui.Il y avait là quelques dames élégantes et... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 28 avril 2009

Une bonne mauvaise nouvelle

J’ai dû tapoter énergiquement le dos courbé de mon vieux voisin, tant son hilarité l’étouffait, tant il était rouge et tant il était agité de petits mouvements convulsifs.J’ai quasiment eu peur. Puis il s’est remis lentement , les yeux en pleurs, le corps tressautant encore sous les dernières ondes de choc du fou rire.On s’est tu alors et on s’est laissé bercer encore par les premiers rayons du soleil d’avril. Une cigogne, sa large envergure déployée sur le printemps bleu, est passée très haut. Nous l’avons suivie des yeux un moment.... [Lire la suite]
Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 21 avril 2009

Une impardonnable goujaterie

J’ai bien ri, je l’avoue sans vergogne, quand Stanisław en eut terminé de son histoire.  J’ai bien ri de la méprise de ce général aux fantasmes sordides et Stanisław, cabotin, en a évidemment rajouté aussitôt, imaginant le général aux prises avec cette jument, grotesque, ridicule, impudique et finalement maltraité.Oui, oui, que j’ai dit….Mais ça ne veut pas dire que, pour un général désaxé, deux flics benêts qui lancent des pavés dans la Vistule, un Sergueï ingénu devant son thermomètre, tout le peuple russe soit idiot ! ... [Lire la suite]