dimanche 10 mai 2009

Virage, 4

Jean_claude_mini
E
ric est le premier à comprendre ce qui s’est passé. Le cri dans la maison, là-bas, dans le virage est venu jusqu’à eux. Il regarde vers la maison, voit l’ouverture dans la baie vitrée et les débris de verre que le soleil couchant fait miroiter. Matthieu inspecte l’essieu de sa voiture en espérant que les dégâts ne seront pas irréparables.

Camille se relève doucement, comme une fougère se déploie, apparait enfin. Accroupie, le père pendant quelques secondes l’avait perdu de vue. Pour toujours même avait-il songé un instant. Camille n’a pas bien compris ce qui s’était passé. Elle a seulement vu la baie vitrée exploser, le rideau tomber et puis elle a fermé le yeux en se baissant, par réflexe.

Dehors, Matthieu cherche la roue de sa voiture. Il inspecte les fossés de part et d’autre de la route. En lui désignant la maison dans le virage, Eric l’enjoint de venir l’aider avant que quelqu’un ne les voie. Il attrape la roue de secours dans le coffre, glisse le cric sous la voiture, enclenche la manivelle.

Dans la maison, la famille inspecte les dégâts. Sur la table, git le gâteau d’anniversaire, écrasé. Camille reconnait un fraisier. C’est sa pâtisserie préférée. Sur un bout de génoise miraculeusement intact, deux bougies de guingois brûlent encore. Camille les souffle. Personne n’applaudit.

A suivre…

7_vert

Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Virage, 4

    Camille!!!

    Trop bon!!!!!!
    Aglaépastafourbie.....bravo...

    Posté par aglaé, dimanche 10 mai 2009 à 10:27:21 | | Répondre
  • "Accroupie,le père pendant quelques secondes l'avait perdu de vue."

    Si c'est bien Aglaé qui est accroupie, euh pardon Camille (pas Elisabeth en tout cas), on a une belle anacoluthe là. Et Camille reste une fille !Perdue de vue quelques instants certes...

    Posté par michèle, jeudi 4 juin 2009 à 00:02:26 | | Répondre
Nouveau commentaire