jeudi 26 mars 2009

Le balayeur des haies

Stephane_mini
C
ertains oiseaux sont mieux cotés que d’autres du point de vue symbolique. L’aigle par exemple ou le faucon, ou le cygne pour ces dames. D’autres, tout aussi célèbres, doivent leur popularité à des qualités plus ambiguës : le vautour, le coucou, le paon ou, - pour ces dames encore -, l’oie (blanche de préférence).

Moi, si je devais choisir un oiseau, en guise d’emblème, de blason ou de totem pour une éventuelle réincarnation (à laquelle je ne crois pas, mais c’est un autre problème), je jetterais sans hésiter mon dévolu sur l’Accenteur mouchet (Prunella modularis pour les latinistes).

Surnommé « Traîne-buisson » par Buffon ou, au gré des articles ornithologiques, « moineau balayeur » ou « balayeur des haies », l’accenteur est un petit passereau de la taille d’un moineau (avec lequel on le confond généralement), mais au bec plus fin et à la tête gris bleuté. Discret (quasiment personne ne le connaît alors qu’on le trouve dans presque tous les jardins), il n’est pourtant pas timide et se laisse approcher assez facilement. Solitaire, il n’est jamais agressif et accepte de bonne grâce de partager son territoire avec ses congénères quand il ne peut pas faire autrement. Pas difficile pour un sou, il mange un peu de tout et, histoire de témoigner de son ouverture d’esprit et de se démarquer du machisme ambiant, l’espèce est volontiers polyandre.

Bref, un parfait exemple de l’idéal individualiste que je m’efforce de défendre dès que je le peux dans mes écrits et que j’essaye d’appliquer au mieux dans ma vie quotidienne.

Alors avis à ceux qui m’aiment. Si un jour vous apprenez que je ne suis plus, regardez bien par votre fenêtre. Vous apercevrez peut-être un petit oiseau au corps brun et à la tête grise, tout en haut d’une branche, lançant vers les cieux son chant joyeux et clair (car ce n’est pas par hasard qu’il se nomme modularis) : saluez-le chaleureusement, ce sera peut-être moi !

7_rouge_vif

Posté par Les 7 mains à 09:00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Le balayeur des haies

    On reste coi devant une oie sans foi ni loi ; on aime d'emblée cet Accenteur mouchet, à la tête gris bleuté.

    Posté par michèle pambrun, jeudi 26 mars 2009 à 10:03:02 | | Répondre
  • Voeu de chasteté ?

    Y'a quand même un petit problème, Stéphane : L'Accenteur mouchet ne s'accouple que deux mois par an !
    Ça, c'est un accent tueur !

    Posté par Bertrand, jeudi 26 mars 2009 à 10:32:59 | | Répondre
  • @Bertrand : Certes, je n'avais pas envisagé le problème sous cet angle !

    Mais être réincarné en lapin ne me tente guère !

    Posté par SB, jeudi 26 mars 2009 à 10:37:05 | | Répondre
  • Il y a quelques années, un de mes anciens élèves est mort d'un cancer, il n'avait pas terminé ses études. Quand je l'avais eu en classe, le mal le travaillait déjà.
    Avant de mourir il a laissé ce très joli poème sur l'oiseau qu'il aimerait être.

    SI J'ETAIS UN OISEAU


    Si demain je pouvais être un oiseau
    Un grand aigle, noble, fier et beau
    Je pourrais de quelque rocher
    Du haut versant effilé
    En un battement d'ailes majestueux
    Prendre mon envol pour les cieux.
    Avec mes ailes déployées
    Je saurai apprécier
    De chaque instant la beauté
    Là, au milieu du ciel à planer
    Le monde admirer
    Le bruit du vent dans mes plumes écouter.
    Je partirai en montagne pour visiter
    Découvrir d'autres contrées
    Et pour ma pause goûter
    Je partirai en piquée
    Pour quelque animal attraper
    Dans mes serres acérées.
    Et oui il faut se méfier
    Quand on me voit tournoyer.
    Mais je pourrais être moineau
    Petit, fragile mais toujours un oiseau
    Le plus important n'est pas la beauté,
    De belles plumes, un bec effilé
    C'est de sentir la liberté
    Qu'ils ont a leur portée.
    S'il y avait quelque dieu ou divinité
    Qui pourrait mon souhait exaucer
    J'en serais comblé.
    Mais SVP soyez pas trop con
    Me faites quand même pas pigeon !

    Posté par Rosa, jeudi 26 mars 2009 à 22:02:58 | | Répondre
  • @ Rosa : Merci pour ce très émouvant témoignage

    Posté par SB, vendredi 27 mars 2009 à 10:32:06 | | Répondre
  • "Les arbres échangent des oiseaux comme des paroles"

    "Moineau : oeil de gavroche !
    "Coucou : oeil d'écornifleur !
    "Oie : oeil de chanoine !
    "Cygne : oeil de patriarche !
    "Vautour : oeil de tyran !
    "Paon : oeil de pape !
    "Aigle : oeil d'empereur !"

    Saint-Pol-Roux ("Oiseaux", De la colombe au corbeau par le paon, Rougerie, 1980)

    et... Accenteur mouchet : oeil de libertaire !

    Posté par SPiRitus, samedi 28 mars 2009 à 11:20:47 | | Répondre
  • Bien flatté de me retrouver dans ce panthéon... Ou dans cette volière !

    Posté par SB, samedi 28 mars 2009 à 13:55:18 | | Répondre
  • Très jolis ces mots de Saint-Pol-Roux.

    Posté par Rosa, lundi 30 mars 2009 à 10:01:25 | | Répondre
  • Cor

    Oeil-de-perdrix : cor au pied..
    Bof....

    Posté par Bertrand, lundi 30 mars 2009 à 10:24:56 | | Répondre
Nouveau commentaire